Crew member on FRA36541 Sérénade

on . Posted in 2014 Blogs

Le 8 décembre

Hier soir, Denis a battu le record de vitesse de Sérénade : 18.6 kt en vitesse instantanée selon le speedo (le record était jusqu'à présent détenu par Guillaume : 18.2 kt lors de la première étape de la Transquadra).

Une belle journée d'alizé musclé, 25-30 kt, sans pluie. Pas trop fatigante, sans changement de voile pour une fois !

De plus en plus de poissons volants, mais aucun n'a encore atterri dans le cockpit.

Denis a commencé avec l'aide d'Alain la réparation du spi à coups de rubans adhésifs plus coutures. Il y a du boulot !

Le 9 décembre

Petite vitesse et grand lentement, nous faisons cap vers la Grenade dans un vent mollissant, sauf grains encore fréquents ce matin. Le temps est bouché.

A part quelques journées privilégiées, on n'a guère vu le soleil depuis le début de la course. Difficile de trouver le bon vêtement, soit on transpire dans les cirés soit on se fait rincer par l'averse ou les embruns.

Pit et Alain se disent qu'ils n'avaient pas imaginé ainsi la traversée par les alizés.

Sérénade n'a plus que son gennaker puisque le spi rose a rendu l'âme ce matin.

On est donc sous génois tangonné ce qui marche pas trop mal s'il y a du vent, beaucoup moins bien quand c'est mou.

Toujours en travaux de couture pour réparer le grand spi jaune.

On n'a plus d'eau courante non plus puisqu'un flexible d'alimentation a explosé. On va donc en revenir au bon vieux procédé qui avait marché avec Guillaume pendant la Transquadra : remplir des bouteilles d'eau qui nous serviront pour les ablutions et lavages divers.

On a passé le 20ème parallèle et le 40ème méridien. A 1350 milles de l'arrivée. On a bu la fiole de rhum offerte par un sponsor de la course.

Le 10 décembre

Jolie nuit tropicale, la première ou le barreur est en short, sous un alizé malheureusement trop mou.

Pas de grain ce matin, ce que nous regrettons car ça nous aurait donné quelques chevaux de plus dont on aurait besoin.

On "profite" du temps mollasson et de l'absence de spi pour se donner des temps de repos un peu plus longs.

On a renvoyé le grand spi jaune rafistolé en milieu de journée. Ça nous fait gagner un noeud. Mais on l'a rentré en fin de journée pour le préserver.

Sérénade