Crew member on FRA36541 Sérénade

on . Posted in 2014 Blogs

Le 13 décembre

Journée de galère. Tankés dans la pétole avec 1 à 7 kt de vent plein arrière. 2 à 4 kt de vitesse.

Baignade pour Pit dans le calme blanc du matin, il nous a trouvé des sargasses devant l'arbre d'hélice et la quille.

Des algues dorées partout pour nous ralentir un peu plus.

L'équipage prend son mal en patience.

Les réserves d'eau potable, de lyophilisés, conserves, pâtes, de fromage sont pour l'instant suffisantes.

Le 14 décembre.

On est repartis doucement depuis le début de la nuit et on renvoyé le spi à minuit.

On a enfin touché la bascule de vent. Pas grand chose, 8 à 12kt, mais ça nous paraît Byzance.

Notre nouvel ennemi, ce sont les sargasses, algues dorées, jolies mais redoutables.

Grande capacité de freinage. Leur accumulation peut nous faire perdre jusqu'à 2 kt de vitesse.

On passe à l'avant du bateau devant les quilles une écoute avec des nœuds et on tire dessus pour l'opération nettoyage à faire au moins toutes les heures. Efficacité sûrement pas totale mais prouvée puisque on a même remonté de la sargasse à bord.

Mais cela ne marche pas pour le safran ou l'arbre d'hélice.

Encore une journée de navigation compliquée et contrastée.

Cet après-midi, succession de grains apportant plus de pluie que de vent (et surtout, dans leur sillage, de longs moments de pétole).

Tout cela oblige à pas mal de manœuvres.

Le dernier grain aura permis de prendre une douche en t-shirt. Cela dessale.

A 16h30, l'arrivée est encore à 660 milles. Avec des conditions bien ventées ce serait pour nous une affaire de 3 jours-et-demi mais avec cet alizé "discount" ça risque de faire au moins une journée de plus.

Les stocks de nourriture restants sont de moins en moins alléchants( adieu jambon, chocolat, yaourts, jus de fruit, fruits) mais nous ne sommes pas à plaindre.

Pit se sera chargé pendant toute cette traversée de préparer tous les repas.

L'arrivée se rapproche et chacun pense douches, vêtements propres, bières, rhums, restaurants.